eCommerce,Le quotidien

Bon plan OBNL – Collecte de fonds sans frais bancaire!

17 Juil , 2020  

Lorsqu’un donateur fait l’action de donner en ligne à un organisme, il ne pense pas forcément qu’une partie de cet argent s’en va dans les poches de la banque pour couvrir les frais transactionnels. Pour d’autres qui le savent justement, c’est un frein pour effectuer un paiement en ligne. Aujourd’hui, les donateurs peuvent apprécier de savoir que, lorsqu’ils font un don, 100 % de celui-ci va réellement à l’organisation qui a opté d’utiliser Simplyk. Seulement s’ils le souhaitent, c’est clairement indiqué qu’ils peuvent faire une contribution à Simplyk pour leur permettre d’offrir ce service. C’est volontaire alors si le donateur est financièrement serré, il peut ne rien donner…

Intéressant, n’est-ce pas?
J’ai testé Simplyk pour toi et j’ai décidé de te partager mon expérience! Mais avant cela, commençons par faire le tour des plateformes qui existent…

Les meilleures plateformes de dons en ligne au Canada

Le blogue de Simplyk propose un tableau comparatif très intéressant que je vous reproduis ici (cliquez sur l’image pour l’agrandir) :

Comparatif réalisé par Simplyk

Quand je suis arrivée chez JA Québec en 2017, PayPal avait été choisi comme moyen technique pour récupérer les dons sur le site internet. Nous l’avons utilisé pendant un an pour finalement me rendre compte qu’il avait été ouvert sans préciser que nous étions un organisme sans but lucratif donc avec des frais de 2,9 % + 0,30 $ CAD par transaction (c’était même peut être plus à l’époque, je suis plus sure!). Ben oui, il y a un tarif spécial pour les OSBL mais je ne le savais pas encore…

Finalement, nous voulions lancer une campagne de don avec formulaire un peu plus poussé… J’ai donc testé CanaDon, une plateforme avec des services assez complets mais qui coûte entre 4 et 5% par don tout de même. J’ai aussi assisté à une présentation de Prodon car, on s’informait aussi à l’ajout d’une base de données pour nos contacts mais ça coûte vraiment cher comme solution! Nous avons jonglé un certain temps avec CanaDon pour la collecte de fonds et PayPal pour la vente de billets pour nos événements. Je considérais aussi l’utilisation d’Eventbrite jusqu’à ma découverte de Simplyk qui m’a fait oublier toutes ces solutions!

Le test de Simplyk

Je ne te cacherais pas qu’au début, avant de connaitre François, j’avais du mal à croire ce qu’il m’annonçait : une plateforme de collecte de dons sans aucun frais. Et il me répétait mais si…

Simplyk est la première plateforme de collecte de fonds pour OBNL 100% gratuite au Québec.

Tous les organismes méritent les meilleures technologies de paiement. C’est pourquoi Simplyk ne charge rien, pas même de frais bancaires.

François de Kerret, co-fondateur de Simplyk

Je me suis dis : où est l’arnaque? C’est impossible d’offrir un tel service puisque les frais, la banque leur charge quoi qu’il arrive… De plus, un nom de domaine en .io? On parle d’argent, ça me semble louche tout ça! J’ai donc fait mes recherches, j’ai compris que Simplyk rentre dans ses frais grâce aux contributions volontaires (ancien terme : « pourboire » que j’avais dit ne pas aimer et qui a été changé! On se sent à l’écoute!!!) des donateurs. J’ai vu qu’un tel service semblait exister en France (helloasso.com), je me suis finalement lancée dans l’aventure Simplyk et je ne le regrette vraiment pas, je te le conseille aussi vivement !

Depuis, j’ai l’appel de certains organismes qui voient que nous utilisons leurs services et qui me demandent notre avis. Je réponds sans hésiter que la mise en place a été très simple et rapide et qu’ils devraient vite faire le switch pour sauver énormément de frais comme nous.

Si jamais tu décides d’ouvrir un compte pour ton organisme, clique ici afin de montrer à Simplyk que JA Québec est ton référent! Je ne te le cache pas, ça pourrait m’apporter un don pour mon OBNL parce que oui, ils sont comme ça chez Simplyk : ils te font sauver des frais bancaires et ils te récompenses lorsque tu leur apportes de nouveaux organismes qui utilisent leur service!

Des questions à Simplyk

J’ai posé quelques questions à l’équipe que je vous partage ici avec les réponses!

Thibaut, Myriam, Sam, Vincent et François

Bonjour François, alors je te connais toi mais qui d’autre travaille pour Simplyk?

Les fondateurs sont Thibaut Jaurou et moi, François de Kerret 🙂
Parmi l’équipe, il y a aussi Myriam, Sam, Vincent, présents sur la photo et six autres membres à Montréal et à Paris !

Je suis certaine que je ne connais qu’une toute petite partie de ce que tu proposes. Peux-tu m’expliquer les différents volets de Simplyk?

La mission de Simplyk est d’aider les organismes à changer le monde. On offre des outils gratuits pour permettre aux OBNLs de maximiser leurs ressources financières et humaines. On offre la possibilité aux organismes de lancer des campagnes de dons en ligne, des billetteries pour des événements de levée de fonds, des campagnes type peer-to-peer, de recevoir des adhésions en ligne et on permet de recruter des bénévoles.

Tout comme toi, j’ai quitté la France pour le Québec. Tu disais qu’en arrivant, tu trouvais difficile de savoir comment trouver l’organisme qui te correspondait pour faire du bénévolat. Est-ce qu’aujourd’hui Simplyk change la donne?

Ce n’est pas parfait mais on participe au à l’élan de faciliter le bénévolat ! Il suffit maintenant d’aller en ligne et on peut voir près de chez soi les organismes qui ont besoin d’aide. En fait on a diminué les barrières qui font qu’une personne se se décourage à faire du bénévolat

Simplyk offre t’il une plateforme pour les bénévoles un peu à la jebenevole.ca?

Exactement, plutôt ciblé sur les habitudes web des jeunes, donc avec une expérience utilisateur plus simple.

Aujourd’hui beaucoup d’entreprises ont leur propre plateforme pour offrir du bénévolat à leurs employés. Je crois que Desjardins a choisi la plateforme de Simplyk. Est-ce qu’il y a d’autres compagnies d’envergure ont fait de même? 

Oui on travaille en effet avec desjardins et on est en train de mettre cela en place avec une autre grande entreprise. C’est une plate-forme pour les grandes entreprises pour encourager leurs employés à faire du bénévolat ! Un peu comme la carte individuelle mais avec plus de contrôle pour les entreprises.

Un des principaux problèmes récurrents des organismes, c’est la gestion de ses membres qui ne sont pas forcément des bénévoles. Est-ce que Simplyk a prévu un outil de gestion qui permettrait aux organismes d’avoir une base de données à la « Yopla » (bottin, fiche membre, …)

En fait la billetterie est déjà utilisée par plein d’organismes pour les adhésions. On va sortir les fiches de membres à l’Automne.

J’écoute beaucoup de podcasts et quel plaisir de t’avoir entendu avec Thibaut dans le premier épisode de FILantropio! Pour les curieux qui voudraient écouter ce balado :


Comment vous êtes-vous retrouvés dans ce balado?

En fait je crois qu’elle était avec Simplyk pour une campagne pour l’organisme avec lequel elle travaillait !

Lors de ce balado, vous parliez de 2000 organismes. Aujourd’hui je vois que vous êtes rendus à 4000… Vous avez donc doublé le chiffre en peu de temps, que se passe-t-il?

C’est principalement le bouche à oreille qui fait qu’on se fait connaître par de nouveaux organismes 🙂
Les organismes sont nos meilleurs ambassadeurs.

Dans le balado, j’ai appris que Simplyk avait un bassin de 30 000 bénévoles. Y a t’il un moyen pour les organismes de contacter ces bénévoles via Simplyk?

Pas pour le moment ! Vous devez mettre des annonces et attendre que des bénévoles vous contactent.

Simplyk est à l’écoute de ses utilisateurs. Tu m’as par exemple invité a un brainsorm avec d’autres organismes afin de discuter des améliorations possibles que tu pourrais apporter à ce que tu as mis en place. C’est une belle preuve de solidarité! Quels sont les prochains projets?

Justement la version 2 de Simplyk sort fin Juillet ! On va faire appel à des organismes pour tester d’ici là 🙂 Est-ce que ça t’intéresse ?

Quelle bonne nouvelle, bien sûr que ça m’intéresse!!! 
Avec Thibaut, vous avez tous les deux participé à l’émission dans l’oeil du dragon. Peux-tu me parler de cette expérience?

Pour être totalement transparent, c’était super drôle à faire, mais pas nécessairement utile car la visibilité est à très court terme. Finalement on a plus d’impact en améliorant nos outils car ça va faire beaucoup de bouche à oreille !
Cela nous a tout de même permis de rencontrer des conseillers experts en philanthropie qui n’auraient pas entendu parler de Simplyk sans ça.

C’est assez fou de se dire qu’un passage à la TV avec un si beau projet n’ai pas eu d’impact plus fort. Dommage… Quoi d’autres à m’apprendre avant de finir cette entrevue?

Notre vision : Aider tous les organismes à changer le monde ! C’est ça qui nous anime à progresser chaque jour. On veut que les organismes aient plus de ressources.

Merci beaucoup pour ton temps, François. J’ai hâte de tester la nouvelle version de la plateforme. Et merci pour tout ce que tu fais pour rendre le monde meilleur!


J’aimerais à présent me tourner vers VincentAlors dis-moi, être responsable organismes et philanthropie chez Simplik, ça consiste en quoi ? Comment cela occupe tes journées ?

Il y a une panoplie de choses à faire, l’idée principale étant de répandre la bonne nouvelle. 😊

Une partie consiste donc à faire connaître Simplyk à tous les organismes au Canada ! On est bien content de pouvoir leur apprendre qu’une solution gratuite existe et qu’elle est bien simple à mettre en place.  Une autre partie consiste à répandre les meilleurs pratiques. Ça peut être les meilleurs pratiques de la plateforme de Simplyk. Mais c’est aussi les meilleurs pratiques du financement.

Comment fais-tu pour connaitre ces meilleures pratiques?

Je suis chanceux de pouvoir discuter avec des dizaines d’organismes à chaque semaine, donc ça donne une vision un peu plus globale de tout ce qui se fait et de toutes les idées que les organismes ont pour leur levée de fonds. On essaie donc de toujours partager les bonnes idées. D’ailleurs je ne sais pas si tu l’as vu passer, mais on a un blog avec plusieurs articles intéressants. Le voici : https://www.blog.simplyk.io/fr/

Oui, j’avais déjà repéré le blogue grâce aux belles infolettres qui nous sont envoyées qui m’ont aussi permis de découvrir les webinaires super intéressants comme celui-ci qui m’avait tout particulièrement marqué :

Et plus concrètement en plus de faire connaitre Simplyk, quelles sont tes autres responsabilités?

Comme tu l’écrivais plus haut, on essaie d’être très à l’écoute des organismes, parce qu’après tout le produit est pour eux. Alors une partie de la responsabilité c’est de prendre tous les commentaires que j’entends et d’en discuter avec l’équipe pour voir ce qui peut être améliorer sur la plateforme. Encore une fois, on discute avec plein d’organismes, alors on a plein de bonnes idées qui nous viennent de ceux-ci. 

Merci beaucoup Vincent! Nous n’avions pas encore eu la chance de communiquer ensemble, c’est un plaisir d’avoir changé ce manque!


Vincent, qui a rejoint Simplyk récemment, a le même poste que Myriam, présente quant à elle depuis plus longtemps… Myriam, est-ce que Vincent t’aide beaucoup auprès des organismes?

Définitivement! Et de plusieurs manières. Quand je suis arrivée à Simplyk en tant que première employée, les processus pour rejoindre les organismes étaient encore à solidifier. Ça été tout un travail de tester et de structurer notre manière de faire, et de nous assurer que les prochains employés puissent apprendre facilement, pour rapidement contribuer à leur tour. Vincent a d’abord rejoint l’équipe en tant que stagiaire, et aidait beaucoup au niveau marketing et image de Simplyk. Mais Vincent est un bon vivant et il est super drôle, ce qui amène une dose de légèreté au quotidien, malgré la montagne de travail qui peut parfois paraître intimidante. Même s’il est arrivé un peu plus tard que moi, aujourd’hui il n’y a pas de différences entre nos positions.

Je suis curieuse de savoir comment l’équipe travaille ensemble? Peux-tu nous en dire plus?

En effet Vincent et moi avons le même poste, tout comme Simon et Sam – deux personnes aussi passionnées que nous, qui ont rejoint Simplyk récemment. Vincent l’a super bien dit : notre rôle est de partager la bonne nouvelle, soit qu’il existe un moyen pour les organismes de toucher 100% des dons qui leur sont fait en ligne, tout en bénéficiant d’outils technologiques puissants et d’un support illimité pour s’assurer de maximiser leurs ressources au quotidien. 

Vincent, Sam et Simon amènent de nouvelles perspectives pour observer des défis complexes et trouver des solutions à ceux-ci. Ça contribue à créer un esprit d’équipe solide, où tout le monde s’entraide. Chaque organisme a ses propres défis, et en étant plusieurs responsables organismes et philanthropie, notre bagage de connaissances s’accroît beaucoup plus rapidement, ce qui nous permet d’aider de multiplier le nombre d’organismes que nous pouvons aider en apportant des solutions originales (surtout durant covid!!).

Un bon travail d’équipe en soit!

La mission est d’aider 20M d’organismes à changer le monde – et ça, ça commence avec une équipe bienveillante, mais aussi avec un bon humour pour rendre la route agréable. On est d’ailleurs en recrutement! N’hésite pas de passer le mot si tu connais des personnes qui recherchent de nouveaux défis et aimeraient rejoindre une start-up montréalaise dynamique, en pleine croissance et qui a le coeur à la bonne place 🙂

Ben voilà le mot est passé! Merci Myriam!

Je vais continuer à apporter mes suggestions d’idées! Longue vie à Simplyk et bon développement avec plein de nouveaux projets pour le bien de tous.



Pub

Le quotidien

Une approche à la uber pour du ménage!

30 Nov , 2019  

Le uber du ménage

On voit de plus en plus se développer des idées utilisant le principe de Uber. Je suis tombée par hasard sur le projet Clean2go, une nouvelle approche de style UBER appliqué au domaine de l’entretien ménager domestique au Québec. Actuellement en sociofinancement sur LaRuche, Razmig Boussouyan, l’entrepreneur de Saint-laurent du concept Clean2Go a atteint un montant de financement de 4280$ sur les 10K demandé. Je trouve l’idée plutôt intéressante alors j’ai décidé de prendre un peu de temps pour vous la partager. Il reste 36 jours de campagne, rien n’est perdu!

Fonctionnement de Clean2Go

Le fonctionnement est simple, lorsque vous commandez un service de ménage à partir de votre cellulaire, les entreprises enregistrées recevront une notification. Elles seront classifiées dans l’ordre proportionnel aux évaluations qui en auront été faites par la clientèle. Pour effectuer le service, les entreprises admissibles devront posséder une équipe de 3 personnes au minimum, avoir au moins 3 années d’expérience, avoir déposé la vérification de leurs antécédents judiciaires, avoir leurs propres assurances, équipements, produits et des références. Ainsi, on se sent en sécurité!

Je ne sais pas si ce projet dépend du résultat de la campagne de sociofinancement mais les contreparties pour les personnes qui contribuent indique une date de février 2020. Si on regarde à quoi servira l’argent de la campagne, on dirait que l’application est pas mal déjà prête… Je me pose juste une petite question : le nom à consonance anglophone du projet va-t-il fonctionner avec la loi 101 du Québec qui demande du français?

Le but ultime de Clean2Go est d’être l’application par excellence dans le domaine du nettoyage et de faire rayonner l’entreprenariat québécois à travers le monde. Donc une ambition de ne pas s’arrêter au Québec apparemment!

Avis d’un tel service sur demande

À travers les commentaires que j’ai pu lire, Maude aimerait bien trouver un service d’entretien ménager sur demande :

Je sais que ce n’est pas évident pour les personnes et les compagnies de pouvoir offrir un tel service car elles doivent compter sur un horaire stable… pour obtenir un service de qualité, il faut pouvoir compter sur une personne de confiance. Fiable. Honnête… Laisser entrer une personne inconnue, jamais la même… Il faut donc obtenir certaines garanties sur les utilisateurs qui offrent leur service. Maude

Gisèle, quant à elle, est contre un tel service :

Je ne comprends pas que Uber peut si facilement entrer dans la vie des gens quand on connait leur fonctionnement..Je crois qu’une bonne femme de ménage s’obtient par des références de gens satisfaits. Gisèle

Et Andrée ne laisserait pas n’importe qui entrer chez elle quand elle est absente. Ce qu’elle peut faire avec une compagnie fiable.

Obtenez 2h de ménage gratuites

Pour plus d’informations, découvrez le site du service : https://clean2go.co/
Les 100 premières personnes à s’inscrire sur le site suivant se méritent 2h de ménage gratuites : https://www.clean2go.app/

,

Le quotidien

L’entrepreneuriat chez les jeunes – Ma nouvelle passion!

20 Mai , 2019  

Il arrive des choses dans la vie qui font réfléchir… En 2016, j’écrivais que je voulais ralentir la cadence pour mieux vivre. Quelque part, je voulais changer quelque chose mais je l’avoue, le changement, ce n’est pas mon fort. Il m’a donc fallu prendre mon courage à deux mains pour relever ce défi. Du coup, quelques temps après, j’ai délaissé le commerce électronique en quittant mon bel emploi chez Altitude-Sports et lorsque Cédric a décidé de vendre la compagnie Terroirs Québec ainsi que la boutique en ligne O Gourmet dont j’étais co-associée. Mais il fallait alors être prête à abandonner un salaire convenable pour l’inconnu. Ma plus grande crainte! More…

Web général

Hordes – un jeu de survie en ligne en temps réel

11 Nov , 2018  

Hordes est un jeu en ligne de survie multijoueur en temps réel dans un monde hostile peuplé de zombies ou la seule issue est la mort! Il a été créé par la société Motion Twin qui a débuté après une période de bêta-test pour finalement sortir officiellement le 15 juillet 2008. Au début décembre 2008, le jeu a connu de gros problèmes de serveurs, appelés dorénavant l’Armageddon de Hordes, au cours desquels toutes les villes ont été anéanties (une distinction pour tous les joueurs ayant été Témoin de l’Armageddon dont je fais partie a été créée). Comme vous pouvez le voir, 10 ans plus tard, je vous parle encore de ce jeu toujours fonctionnel! More…

,

Événements,Le quotidien

Le musiQClab ex musiQCamp n’est plus – Le bilan

3 Nov , 2017  

Il est temps pour moi de faire un bilan de ce beau projet d’ateliers-conférences dont je suis très fière et dont j’explique sa création dans ce billet. Notons qu’il s’agit d’un projet réalisé sans aucun aspect ou objectif financier à côté d’un emploi à temps plein. More…

, ,

Le quotidien

Ralentir la cadence et mieux vivre

23 Juin , 2016  

En voilà un défit intéressant, n’est-ce pas? Existe-t’il encore aujourd’hui du monde qui arrive à vivre autrement qu’en étant débordé, rempli de stress parce qu’il faut toujours aller plus vite et paniqué parce qu’il lui manque de temps pour faire tout ce qu’il avait prévu de faire? Avoir sans arrêt la peur de se tromper et toujours connecté pour ne pas rater quelque chose que l’on pense essentiel. Du coup, on s’éparpille mais alors, pourquoi nous mettons-nous la barre aussi haute?
More…

, ,

Conseils,eCommerce

Mes principaux conseils pour le eCommerçant

16 Fév , 2013  

Dernière mise à jour le 9 mars 2018

Lorsque l’on prend la fiche descriptive officielle du produit fournie par la marque c’est une bonne chose mais pas suffisant si vous voulez vous démarquer. Un design unique sera aussi votre force! Les grosses compagnies marchandes utilisent déjà le cloud géolocalisé pour afficher plus rapidement leurs photos… Nous n’en sommes pas tous rendus là.

Imaginez votre boutique en ligne sans image et sans couleur pour faire en sorte que toute votre concentration se porte uniquement sur le texte, en noir et blanc. C’est de cette façon que Google le voit. Au contraire, le visiteur de votre site sera d’abord attiré par les images. Il est donc évident qu’il ne faut négliger ni l’un ni l’autre de ces deux aspects. Vous comprenez alors l’importance de bien taguer vos images en choisissant bien vos mots-clés et de vous différencier par vos textes. More…

,