eCommerce

Faudrait-il pouvoir vendre l’alcool par internet au Québec?

28 Mai , 2014  

Le 5@7 Terroirs Québec s’est très bien passé. Gérard Mathar de Gaspésie Sauvage a su captiver la foule avec sa forêt gaspésienne et les délices qu’on y trouve lorsque l’on sait les apprêter adéquatement!

Le prochain rendez-vous que je vous donne est ce jeudi, pour les rencontres mensuelles que j’organise. Donc, ce dernier jeudi de mai, ce sera dans un tout autre registre puisqu’au musiQCamp nous discuterons des meilleures pratiques de la présence web d’un artiste.

Ceci étant dit, Cédric a un combat (non violent) qui lui tient à coeur depuis quelque temps : celui de moderniser certaines parties de la loi afin de pouvoir faire exister légalement Terroirs Québec en tant qu’épicerie.

Bien que Terroirs Québec soit une compagnie incorporée, comme les ventes se font par internet, elle ne peut obtenir un permis d’épicerie qui lui permettrait de vendre des alcools dans sa boutique en ligne. La vente doit se faire sur place de main à main alors que Postes Canada, en difficulté financière, offre de belles solutions d’emballage pour l’expédition de bouteilles.

Nous avons étudié la loi du Québec avec des avocats, et, seule la SAQ à cette possibilité de vendre l’alcool par internet. Mais les petits producteurs qui ne veulent pas produire le volume important que la SAQ a besoin, qu’en est-il? La loi leur interdit eux-mêmes de vendre en ligne en direct. Pourquoi? Dans quel intérêt? Avez-vous une idée? Parce que personnellement, je ne vois pas…

D’autres aberrations de ce genre en agriculture font en sorte que seulement les grosses structures peuvent exister au détriment des petites qui sont ignorées par la loi pour un certain monopole. Et le pire dans tout ça, c’est que les personnes qui essayent de le démontrer n’arrivent pas à se mobiliser en assez grand nombre pour qu’on leur porte attention. C’est comme si, au Québec, tout le monde se fiche des anomalies légales.

Il ne suffit pas d’aller très loin pour que ces restrictions soient inexistantes. L’Ontario par exemple permet la vente d’alcool. Alors nous citoyens du Québec, nous pourrions en toute logique acheter ces boissons alcoolisées en ligne chez eux puisque malheureusement, on ne les trouve pas à la SAQ… Et bien attention si nous le faisons car… Nul n’est sensé ignorer la loi, et nous n’avons pas le droit puisque le transport d’alcool interprovincial n’est pas autorisé! Quelle ironie, et qui s’en douterait au juste?

Je vous proposer d’écouter Cédric qui expliquait tout ça dans deux émissions à la radio la semaine passée et de jeter un coup d’oeil sur la belle infographie qu’il a concocté et qu’il fait circuler sur les réseaux sociaux. J’espère que vous nous aiderez à la partager…
Procurez-vous également le livre blanc!

Cédric dans les émissions :

Dupont le midi à CHOI 98,1 Radio X

Bien dans son assiette à ici Radio Canada

Infographie : Vente d’alcool au Québec

Vente d'alcool au Québec

À partager d’urgence



Pub

, ,


Laisser un commentaire

Musique suggérée